Alban Gouaillardet

Ostéopathe à Toulouse - 4 Place intérieure Saint-Cyprien, 31300 TOULOUSE

Quand consulter > Nourrisson

Lors de l’accouchement, le corps du bébé subit de très fortes compressions par les contractions utérines. La prise en charge du nourrisson peut s’effectuer rapidement après la naissance afin d’effectuer un contrôle notamment en cas d’utilisation d’instruments (forceps, ventouse, etc…), de grossesse gémellaire, présentation par le siège, la face ou le front, d’accouchement court (moins de 2h), traction sur les membres ou la tête, poussées sur le ventre de la mère, etc...

Ces différentes compressions sont susceptibles de s'inscrire sous forme de postures sur le corps du nourrisson pouvant se manifester de différentes manières : difficulté de succion, limitation de rotation de tête, corps courbé « en banane » ou cambré, canal lacrymal bouché, reflux, colites, constipations, troubles du sommeil, infections ORL à répétition, etc…

L’ostéopathie est une pratique particulièrement adaptée aux nourrissons. L’ostéopathe parcourt le corps du nouveau-né afin de relâcher les zones ayant conservé les compressions de l’accouchement ou des mauvaises positions in-utéro. Sans manipulation (manœuvre rapide pouvant engendrer un craquement) mais avec des pressions légères ou des étirements, la séance vise à recréer les conditions d'apparition des compressions en permettant au nourrisson de s'en libérer à son rythme. L’objectif est de permettre au nourrisson de se développer sans contrainte.

Une consultation pour un nouveau-né est possible dès les premiers jours de vie, notamment en cas de difficulté de mise en place de l'allaitement. Une consultation de contrôle peut s'effectuer idéalement au cours du premier mois. Les enseignements de mes ainés et l'expérience m'ont montré qu'une seule visite à la naissance ne permet pas d'évaluer et de traiter toutes les contraintes emmagasinées par le nouveau-né.

Au cours de sa première année de vie, le bébé va progressivement passer d'une position fléchie (fœtale) à une debout. Deux impératifs doivent converger: étirer l'avant du corps et tonifier l'arrière. Un développement sans contrainte permet successivement au bébé de tenir sa tête, de la redresser lorsqu'il est en position ventrale, se retourner, tenir assis, ramper, faire du 4 pattes, tenir debout seul puis marcher.

A chacune de ces étapes l'ostéopathie peut évaluer les restrictions qui retardent le bébé dans ces acquisitions. Si vous avez un doute sur l'intérêt d'une consultation de suivi pour votre enfant vous pouvez me contacter par email ou téléphone.